Il ne faut jamais jeter de lingettes – du type de celles utilisées pour le ménage ou encore pour la toilette de bébé - dans les toilettes ! Non biodégradables, elles bouchent régulièrement les réseaux d'assainissement. Les lingettes, qui ne sont pas recyclables, doivent donc impérativement être jetées dans la poubelle.

Vous êtes ici : Actualités | 
Des finances saines et responsables

Finances 2014 ok A l 'occasion du conseil communautaire du 19 décembre, les élus ont pu constater la bonne santé financière de Thonon Agglomération. Au moment où la nouvelle collectivité célèbre sa première année d'existence, les bienfaits d'une stratégie financière « d'installation » lancée dès fin 2015 se font déjà ressentir.

Avec un niveau de service et des investissements préservés malgré cette année de transition, des charges contrôlées, et une fiscalité ajustée et en voie d'harmonisation, l'impact relatif à la création de la communauté d'agglomération paraît tout à fait maîtrisé. « Conformément à nos engagements, nous avons oeuvré toute l'année en faveur d'une gestion tout simplement responsable. Ainsi, en 2018, nous pourrons poursuivre les investissements tout en limitant la pression fiscale exercée sur les ménages et les entreprises, hors lissages préalablement déterminés » a ainsi pu avancer Jean DENAIS, premier vice-président en charge des finances.

En termes de gestion budgétaire, Thonon Agglomération continuera à fournir un important travail de structuration et de prospective en 2018 afin de poursuivre une installation dont le terme est envisagé pour 2020. Parallèlement à la mise en oeuvre prochaine du pacte financier et fiscal et dans le cadre global d'un projet de territoire à lancer au cours du premier semestre de 2018, le conseil communautaire travaillera à la définition de l'intérêt communautaire de certaines compétences (action sociale, gestion des équipements sportifs et culturels...). « Ces documents-cadre sont interdépendants et leur élaboration, d'une certaine complexité, est basée sur l'articulation et l'analyse d'une multitudes de données. Leur élaboration impactera nécessairement la conduite des finances de notre collectivité ».
L'adoption du projet de territoire et la définition de l'intérêt communautaire permettront en effet d'actualiser et de valider les programmes pluriannuels d'investissements (qui, pour l'heure, restent ceux établis par les anciennes entités conformément au pacte politique de décembre 2015, préfigurant la création de Thonon Agglomération).

Au-delà de cette structuration financière, Thonon Agglomération entend mener à bien ses ambitions tout en participant à l'effort de maîtrise de la dépense publique. Pour cela, il s'agit de respecter, de manière volontariste et par anticipation, les recommandations gouvernementales visant, en la matière, à une contractualisation avec l'Etat contraignant annuellement la hausse du fonctionnement. A ce titre, les critères déterminant les collectivités concernées évoluant au gré des amendements et rapports, tout porte à croire que l'agglomération, exemptée de cette obligation dans un premier temps, pourrait être amenée à signer un contrat d'ici le 30 juin 2018 avec l'Etat.

Les grandes lignes de préparation budgétaire 2018 se résument ainsi :
> 11 budgets à adopter pour un montant global estimé à plus de 110 M€
> Un niveau de service à préserver et des investissements à poursuivre pour répondre efficacement aux besoins d'une population en augmentation constante (+1,78% entre 2016 et 2017).
> Des compétences à structurer et un intérêt communautaire à définir
> Des dotations de l'Etat gelées au titre de la participation des collectivités locales à l'effort de réduction du déficit public (évaluées à 6,7 M€)
> Hausse estimée de la contribution du territoire au titre du FPIC : évaluée à plus de 440 000 € pour Thonon Agglomération (432 000 € en 2016, soit +1,8 %), et 879 000 € pour les communes (780 000 € en 2016), soit +8,8 % pour le bloc communal.
> Maintien de la contribution au titre du FNGIR à hauteur de près de 3,5 M€
> Plus de 15, 5M€ reversés aux communes via les attributions de compensation
> Un endettement maîtrisé et sécurisé ; il est estimé à 242€ par habitant
> En termes de fiscalité, il est proposé de ne pas augmenter les taux « ménages » et de poursuivre la dynamique d'évolution de la fiscalité économique actée en 2017.

 

 
Territo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales