Les briques alimentaires se recyclent aussi ! Le carton contenu dans les briques usagées est transformé en papier-peint, essuie-tout, papier cadeau, nappe en papier, enveloppe etc.
1 tonne de briques alimentaires recyclées = 2 tonnes de bois économisées et 2 mois de consommation en énergie et en eau d'un habitant.

Liaison Machilly-Thonon : "il est impératif de tenir les délais de la DUP"

Liaison Machilly-Thonon Dès son élection à la présidence de la communauté d'agglomération, Jean NEURY a affirmé vouloir donner la propriété au développement économique, à la préservation de l'environnement et à la qualité des services proposés au quotidien. Le désenclavement du Chablais et en particulier le projet de liaison autoroutière Machilly-Thonon concentrent l'ensemble de ces enjeux. Depuis janvier, les élus et les services de Thonon Agglomération sont donc très actifs sur ce dossier.

Décidés à peser de tout leur poids sur ce dossier, ils ont montré leur détermination avec :
- Un travail de fond sur les zones humides pour légitimer les choix techniques à venir et réduire au maximum l'impact environnemental de ce tronçon routier
- Un travail administratif continu en lien avec le Programme d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) du SCoT qui a d'ailleurs été débattu fin 2016 pour rester dans les délais impartis par l'Etat
- Des demandes insistantes et répétées auprès de l'Etat quant à la nécessité de respecter le calendrier énoncé mi-2016, notamment par voie épistolaire.

A l'occasion de la 6e séance du conseil communautaire (30 mai 2017), les élus ont émis un avis favorable au dossier de concertation interservices préfigurant l'enquête publique préalable à la Déclaration d'Utilité Publique (DUP).
A cette occasion, ils ont réaffirmé leur détermination sur ce dossier du désenclavement.
Pour Jean NEURY, « les élus du Chablais ont réalisé un travail important pour prendre en considération l'ensemble des préconisations de l'Etat. Nous avons tenu nos engagements. Il est impératif désormais que l'Etat respecte le calendrier initial et que la DUP soit prononcée à l'automne ».

Les enjeux liés à la réalisation de ce tronçon routier sont fondamentaux pour la Chablais. Il s'agit :
- d'améliorer les échanges entre les agglomérations annemasienne et thononaise en diminuant les temps de parcours et en sécurisant le trajet
- de préserver le cadre de vie chablaisien en offrant une infrastructure capable de décharger les routes départementales RD 1005 et RD 903 (en particulier des trafics de transit) et contribuant ainsi à apaiser les traversées de village.
Et à Patrice BEREZIAT, vice-président en charge de la politique de mobilité, d'ajouter : « ce nouvel axe routier sera complété par des projets de transports collectifs performants à savoir le BHNS sur la RD 1005 ainsi que le Léman Express. Il est évident que le désenclavement ne peut être que multimodal ».

 

 
Territo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales